"Music is the cup that holds the wine of silence. Sound is that cup, but empty. Noise is that cup, but broken.”

Robert Fripp


31/12/2015

My best vibes in 2015


To jump in this coming new year, my very best 2015' vibes: 

guarachar at "Latino Bar" 

 harpsichord and zarb for a "fandango"

 by Robert Ashley: "that morning thing"

in Marseille with Julien Blaine: "chute, chut"

a turkish delight: Hafiz Burhan

a city's portrait  with Luciano Berio & Bruno Maderna

Surel, Segal & Gubitsch: "persécution et fugue" 

 a famous 1967's night:  tropicalism 

"jour après jour" 

"You"

Motion Trio in a "liber tango" 

a tragedia dell' ascolto

"who I am..." with Arnold Schoenberg 




Cette année les concerts de  Blixa Bargeld, The Necks, GOL, le duo Rhizottome, c'est à dire Armelle Dousset & Mathieu Metzger, Kamilya Jubran, Catherine Jauniaux & Jean Sébastien Mariage, le trio grec Anacosmos (en live "wet confettis"), Oumou Sangaré & les Amazones d'Afrique, "gruidés" de Stephen O'Malley joué par l'ONCEIM, Sophie Agnel, et d'autres encore...



et à écouter encore et encore : Teo Tehardo,  la "petite messe solennelle" de Rossini, les sonates pour violon de Franz Von Biber, le "Gong" de Tatsuya Nakatani, Colin Stetson & Sarah Neufeld, Alejandro Viñao, Fariba Hedayati Nikfekr, Franck Vigroux, Jordi Savall, Nono & Berio & Maderna ... 

 

et aussi le rappel de quelques Aventures et dérives musicales (1h 34’) des années passées, autour du Tapage Club, du 64, et d’autres lieux publics.
Avec Sonia Talkaczs, Amiel Balester, Benjamin L.Aman, Olivier Agid, Jeff Rian, Eve Couturier, Jean Philippe Antoine, David Coulter, Gédalia Tazartés, Paul Collins, Georgia Pacific, Joseph Racaille, Daniel Laloux, Cédrick Eymenier, Vincent Segal & Palix.
 

21/12/2015

Marseille's sunset


http://catshatsgowns.blogspot.fr/p/blog-page_15.html

Un splendide "plan séquence" d'un coucher de soleil sur le vieux port de Marseille.

Ce film "coucher de soleil" est le cinquième d'une série produite par le label Coriolis Sounds sous la direction artistique de l'artiste Cédrick Eymenier.
Différents réalisateurs y ont contribué avec les musiques de Cats Hats Gowns.
Ce film-ci a été réalisé par Fatima Bianchi en 2015.


A real amazing "plan-séquence" to catch the sunset on the harbour of Marseille (France).

This sunset is the fifth of a serie produced by Coriolis Sounds record label which is managed by the french artist Cédrick Eymenier.
The film-makers are different and all the musical scores are composed by Cats Hats Gowns.
That Marseille's  movie was shot by Fatima Bianchi in 2015.


14/12/2015

Christophe Tarkos

gravure de Charles Pennequin - 2011

Christophe Tarkos (1963 - 2004) est un poète français dont le travail de subversion poétique éclate les règles en usage. Appartenant à la deuxième génération de la poésie sonore, il use et pousse les limites du langage pour en faire une musique, le transformant en  patmo, "pâte-mot" qu'il manipule de façon ludique. Performer, usant parfois de l'improvisation, il donne ses textes à entendre avec une ironie certaine.
Il crée la revue RR53 avec Stéphane Bérard et Nathalie Quintane, puis avec Katalin Molnàr et Pascal Doury la revue "Poèzie Prolétèr" , et aussi la revue "Facial" avec Charles Pennequin



Parallélement à la sortie, en 2008, des "Ecrits poétiques" (POL éditeur), premier livre posthume, établi par Katalin Molnar et Valérie Tarkos, Katalin Molnàr et David Christoffel réalisent un film éponyme.

 

08/12/2015

Prometeo, tragedia dell'ascolto
















"Prometeo" de Luigi Nono est une expérience inouïe de l’écoute.
Somme de sons et de mythes, bibliothèque imaginaire de dieux et de titans, l’œuvre est un théâtre de notre mémoire, des noms de héros qui la peuplent et des cartes que nous en avons tracées : des strates d’instants musicaux suspendus, gorgés de silences, qui se prolongent l’un l’autre ou s’interrompent à l’occasion.
Luigi Nono emprunte le mythe de Prométhée à Eschyle et le dépouille de tout élément narratif. Le texte, dans certaines sections, n’est plus que trace sur la partition, comme un chant muet, destiné au sentiment le plus intérieur des interprètes...
Commencé au milieu des années 1970, alors que les idéologies se fissurent déjà à l’épreuve du pouvoir et des échecs révolutionnaires à travers le monde, achevé presque dix ans plus tard, Prometeo est conçu non en scènes, mais en îles et en stasima (ces moments de chœur de la tragédie antique)... 
texte extrait du programme de la "Philharmonie de Paris" (représentation du 7/12/2015)



"Composed in 1984/85, this unique dramatic and philosophical work of over two hours duration is written for recorded and live singing and speaking voices, chorus (at times acapella), four orchestral groups, and many solo instruments including tuned glasses. It is intended as a "dramma in musica" (a drama in music) and uses electronic sound - projection techniques (amplification, distribution, reverberation, echo, etc.) to enhance the acoustic space..."
description by "Blue" Gene Tiranny







"I needed to rethink my whole work and my whole existence not only as a musician but as an intellectual in today's society." 
Luigi Nono 

Le livret est un montage composé par Massimo Cacciari sur des textes de Walter Benjamin, Hésiode, Eschyle, Hölderlin, Nietzsche, Trakl, Hérodote et Luigi Nono lui-même ... détails ici  

Oeuvre superbe, rarement jouée, d'une durée de 2h30, écoutée en "live" hier à la Philharmonie de Paris, avec une splendide distribution et une très belle mise en espace des différents groupes de musiciens, chanteurs et solistes. La double direction d'orchestre était assurée par Ingo Metzmacher et la formidable Matilda Hofman.

Ici le concert à la Philharmonie en entier en version binaurale: <<<*>>>

Et une version courte, en forme de "suite" dirigée par Claudio Abbado:

 

05/12/2015

Strange fruit


The great Nina Simone discussing the role of an artist and singing "revolution" & the unforgettable Billie Holiday's song "strange fruit".

01/12/2015

Cette fille qui minaude

http://www.donguy-expo.com/dufrene_b.html

François Dufrêne (1930 / 1982) est un artiste français qui adhére au Mouvement Lettriste d'Isidore Isou en 1946 et crée l'Ultralettrisme, mode de poésie phonétique explorant, en les brisant, les structures du langage. Il participe aux manifestations lettristes jusqu'en 1953, exposant décollages d'affiches, stencils administratifs et "dessous de stencils". 
Puis il participe en 1960 à la fondation du tout nouveau mouvement  Nouveau Réalisme au côté de Yves Klein, Raymond Hains, Jacques Villeglé et bien d'autres artistes. 

affiches déchirées - Station de métro "Notre Dame des Champs" - Paris

Proche de l'esprit de l'Oulipo, il travaille autour de contraintes concernant les allitérations, les mots coupés, les homophonies dans ses principales oeuvres poétiques/phonétiques que sont le "Tombeau de Pierre Larousse" (1958) & la "Cantate des mots camés" (1977).

Signalons qu'un ouvrage concernant le  "Tombeau de Pierre Larousse" a été publié aux Presses du réel (incluant interview de François Dufrêne par Michel Giroud, textes de Alain Frontier et Alain Jouffroy, et partition du "tombeau").

 début du poème "Tombeau de Pierre Larousse" - Presses du Réel - 2002

En 1983, un an après son décès, dans le cadre du festival Polyphonix organisé par Jean-Jacques Lebel à Paris, un hommage  lui est rendu en présence de ses amis et proches. C'est dans ce cadre que son ami Bernard Heidsieck lui rend hommage en lisant un texte de Jean Molinet écrit en 1487 et intitulé "La ressource du petit peuple". 

Henri Chopin, Sten Hanson, Blaise Gauthier, Pierre Restany et Gil Joseph Wolman lui rendent également hommage.

DOCUMENTS INEDITS (archives JJ Palix)

hommage de Pierre Restany



message de Gil J.Wolman (sous forme d'enregistrement sonore)



"Cette fille qui minaude", chanson de François Dufrêne interprétée par lui-même (sous forme d'enregistrement sonore)